Lettre d’information n°2 de l’Association Saint Crépin

A Château-Thierry, le 13 juillet 2020

 

Chers adhérents,

 

 

Ce courrier a pour but de vous tenir informer et de vous faire un point de situation sur les actions de notre association.

 

Je vous rappelle que les premières études ont été engagées, suite au lancement du marché public de maîtrise d'œuvre de restructuration de l'église par la mairie. L'architecte, retenu lors de cet appel d'offres, a restitué le 7 juillet, devant monsieur le Maire, ses adjoints, des représentants de la DRAC, le Père Ducamps et moi-même, un premier bilan de son diagnostic à mi-parcours.

 

En voici, les observations essentielles :

 

– la couverture en ardoise du collatéral sud est en très mauvais état (nombreuses fuites en cas de pluie),

– la charpente est en cours d'évaluation à partir de sondage qui permettront une datation des bois,

– les chapelles au sud : trois charpentes sont en très mauvais état. En effet la toiture repose sur les voutes,

– l'évacuation des eaux pluviales se fait par des descentes d'eaux en mauvais état qui ne sont pas raccordées aux réseaux des égouts,

– la qualité des espaces extérieurs est mauvaise : escalier sud et pavage au pied des murs,

– un point positif : il semble que la structure et les fondations de l'église ne posent pas de problèmes (à vérifier dans la suite de l'étude),

– dégradation importante des pavements extérieurs,

– inventaire à établir : fenêtres, contreforts, …,

– problème de structure sur les deux sacristies,

– des dégradations intérieures demanderont des travaux importants : remplacement de pierre dans les voûtes. Mais il existe des peintures anciennes sous des badigeons ce qui entraîne des recherches complémentaires par une spécialiste à faire avant de décider tout travaux de restauration intérieur.

– dans le domaine des sanitaires, un choix devra être effectué : WC public ou privé, dans l'église ou à l'extérieur.

 

– le problème de l'orgue reste entier car il ne fait pas partie de l'appel d'offres. Par ailleurs, il est classé monument historique ce qui entraîne de nombreuses contraintes,

– les vitraux sont disparates : à étudier pour l'avenir,

– la porte sud est une porte très belle et très ancienne (XVIè siècle) malheureusement en mauvais état mais réparable,

– les décors du chœur sont un mélange de faux et vrai marbre. Le vrai marbre est en très mauvais état avec des fissures importantes,

– le beffroi est en bon état,

– le problème de la sécurité est important : chute de pierre, évacuation, ...

 

L'architecte poursuit son étude en vue d'établir un diagnostic le plus exhaustif possible pour la fin du mois d'août. Une réunion de synthèse dirigée par la Mairie aura lieu début septembre.

 

François Kaeppelin

 

Président de l'ASC